Thursday, May 19, 2016

INTERNATIONAL YEAR OF THE GREAT COMMISSION (ENGLISH)



INTERNATIONAL YEAR OF THE GREAT COMMISSION

Commencing on the Day of the Pentecost, Sunday, May 15th 2016

“Go make disciples of all nations; baptize and teach them to obey my commands.” Matt. 28:19-20

“You will receive power when the Holy Spirit has come upon you, and you are to be my witnesses, in Jerusalem, Judaea, Samaria and to the ends of the earth.” Acts 1:8

This Great Commission, the Last and the Supreme Command that Yeshua Messiah gave to all his followers. Thus, our task is to make disciples of all the 16,300 nations, in their 6500 tongues, across the world’s 2.5 million villages. Even though this mandate has been the core agenda of the church ever since, our task remains unfinished. Until this task is completed, Messiah the King cannot come and establish his glorious, millennial kingdom, here on earth.

The Day of the Pentecost was the birthday of the Ecclesia and the beginning of church age, when Peter, in the power of the Holy Spirit, opened his heavenly rewards account. That day, 3000 souls repented, got baptized and received the gift of the Holy Spirit. Their number rapidly multiplied into myriads (tens of thousands) of new believers. Acts 2:41, 21:20

Explosive growth and multiplication of the New Testament Ecclesia was the norm.

Acts 2:47, “The Lord added to their numbers daily.

Acts 4:4, 5000 new believers added;

Acts 5:28, City saturation of Jerusalem: “You have filled the whole city with your teachings”.

Acts 6:1,7, Exponential multiplication of disciples.

Acts 8:12, Samaria evangelized by Philip, a table cleaner.

Acts 9:31, Churches in Galilee and Judaea edified and multiplied.

Acts 16:5, Daily multiplication of quality churches, “The churches were strengthened in faith and multiplied in numbers daily”.

Acts 19:8-10, “All Asia heard the Gospel.”

Romans 15:19-20, Gospel fully preached from Jerusalem to Illyricum, a distance of 2000 km.

Acts 13:1-3, Antioch becomes launching pad for world mission led by multi-national, multi cultural, multi leadership ekklesia, led by Banabas the Cypriot, Lucius the Cyrenian, Mannen the Palestinian, Paul the Turk and Simon Niger from black Africa.                                                  Romans 15:23, “No more places left.”

Traumatic changes result in dramatic harvest?

  1. Instead of gathering in the temple, they gathered in thousands of homes, thus fulfilling Abrahamic covenant of being a blessing to all the families (mishpacha) of the earth. Gen. 12:3; Acts 20:20,27
  2. Instead of dead animals; they worshipped God by offering sanctified living souls. Rom. 15:16
  3. Instead of teaching them to obey the Mosaic Law of tooth for tooth, eye for eye and life for life; they taught them kingdom dynamics of how to love Jesus by loving their neighbours, loving each other and even their enemies, by making them his disciples. Luke 16:16; John 13:34,35; Matt. 5:44
  4. Instead of sermons from the Bima (pulpit), they searched the Scriptures together. Acts 17:11
  5. Instead of being exclusive and eating only Kosher food, they became inclusive by fellowshipping (koinonia) by breaking bread from house to house and eating whatever was laid before them with Gentile seekers and non-believers. Luke 10:5-8; Acts 11:1-3; Galatians 2:12; 3:27-29
  6. Instead of being baptized only in water for repentance, they were also baptized in the Holy Spirit and fire for empowerment and persecution. Matt. 3:11, Acts 2: 37-39
  7. Instead of going to the temple to pray three times a day, they went everywhere and prayed for boldness to speak the word and to perform mighty signs and miracles. (Acts 2:43; 4:28-30)
  8. Instead of tithing for temple upkeep, they practiced freewill generous giving for the poor, and to mobilize apostles’ feet. Acts 2:44-45; 1Cor. 9:6,7
  9. Instead of shepherding the barren sheep in the fold that did not reproduce, they started seeking and saving the lost sheep that were not yet in the fold. Luke 15:7,10; 19:10; John 10:16
  10. Instead of keeping the Sabbath and sacrifices, they made disciples, planted churches, and thus became royal priests and brand ambassadors of the kingdom. 2 Cor. 5:20; Heb. 2:9; Acts 6:7; 16:5

    Not surprisingly the Lord added to their numbers daily. Wow!


(Ecclesia, the Greek term often translated as “church,” was a secular legal assembly with magistrates, judges and proconsuls etc. Yeshua appointed apostles, prophets, evangelists, shepherds and teachers to edify his Ecclesia, by making and multiplying disciples that go and change the kingdom profile of the city and the nation. Acts 19:38-41; Eph. 4:11,12)

So what is the logjam that hinders us from reaching the finish line? We looked around for the culprit and found it is, “we the church”! For centuries, we got so mired down in property, pulpits, programs, politics and budgets, that we lost the mandate, the motivation and the momentum. Yeshua needs “workers” for the harvest field, not bench warmers. Our Bible schools produce “aquarium keepers” that take care of the exotic fish that do not reproduce. Instead of equipping the saints to go and change the kingdom profile of their neighbourhoods, workplaces, the city and the nation; our shepherds are busy pastoring sheep that do not have the vision or the skill for seeking and saving the lost. (John 10:16) Our churches are no longer the “House of Prayer for All Nations” (Mark 11:17). Our missionaries plant mission stations and stay put, whilst Paul raised up local leaders, planted Disciple Multiplying Movement (DMM), and moved on. Even our prayer cells and Bible study groups produce prayer warriors and scholars that do not metamorphose into fishers of men (Matt. 4:19).

So Yahweh is now doing a new thing. The doom and gloom media daily breaks news that all nations, are plunging deeper and deeper into economic, political, moral and religious turmoil. However, what is not reported is, that the new believers from all nations, tongues and tribes are entering the Messiah’s Kingdom, in numbers unprecedented. And guess who is making this happen! Interestingly, it is not the superstar tele-evangelists, nor the traditional church members, but the anointed, first-generation, humble believers. These ordinary folk engage neighbors, friends, colleagues and needy persons, demolishing rampant old and neo-paganism by breaking bread and sharing the whole wisdom of God, from house to house. They are so effective and productive because their passion and simple life style matches their message. They do not do this as Church program but they know that the primary agenda is, not to grow their church but to advance the kingdom agenda in their area of influence. They are Christ-centered, seeker focused, relational, holistic and transformational. Thus, once again, like the first century, Yahweh is raising up new Home Ecclesia Movements. Matt. 11:12; Acts 20:20

Reverse flow is now in full swing: After the Pentecost, just as the Temple at Jerusalem shrank and the organic house ecclesia flourished, similarly the greatest church-shift in history, from the institutional church back into the original household ecclesia, is taking place today. God is taking away the kingdom from the religious elite and giving it back to foolish and weak things and nobodies of this world, who are bringing the fruits thereof. (Matt. 21:43; 1Corinthians 1:27) As the West goes off the edges of the Bible and becomes hostile to Christianity, it has now become the biggest mission field. Pastors and evangelists from witchcraft and voodoo infested black Africa; Chinese from Dragonland; transformed idolaters from countries like India; Buddhists from Korea and infidels of Islam are now not only pastoring ethnic churches but also lily white churches and bringing much needed revival in the West. Interestingly, most of the champion church planting coaches in the West, had their exposure in the 10/40 Window countries that catalyzed them into doing something for their own nations. According to researcher Barna, USA alone now has well over a 100,000 home churches.  However, this is only a trickle, which is likely to soon grow into a mighty stream.

We have a mandate. Yeshua received a dual assignment. First, he was to be sacrificed as the Passover Lamb not only for our redemption but also to make us priests and kings to reign on earth. (Revelation 5:9,10) Second, he announced, “I will build my church and the Gates of Hell shall not prevail… I give to you the keys of the Kingdom, authority over all the power of the enemy to demolish his strongholds... I send you to seek and to save that which was lost.” (Matt. 16:18,19; Luke 10:19; 19:10) However, Yeshua built no church building; instead, he built his ecclesia with twelve disciples who went and demolished demon driven religious, societal and cultural Gates of Hell, and turned the world upside down. Although many nations have been evangelized, baptized, churched and sermonized, yet none has been discipled like the disciples of Jesus or Paul. However, the clear, unambiguous command of Jesus remains: “Go, make disciples of all nations.” Thus, the mandate of the whole church is “to take the whole Gospel to the whole world,” until the last rascal is sought, found, saved and made a disciple-maker. As Jesus demonstrated through the Samaritan woman, the best way to worship in spirit and in truth is to bring your village to his feet, so he can give them a new heart and a new spirit. John 4:23,24; Acts 17:6; Ezekiel 36:26

Yeshua did not just command us to carry out his Great Commission, but modelled it for us:

  • As you Go: He conducted daily road shows, modelling the Kingdom and seeking and saving the lost. These included Zacchaeus, a despised tax collector, and the demonic of Decapolis (ten cities), whom he transformed into ‘Persons of Peace’, sending them back to change the kingdom profile of their own cities. Mark 1:38; 6:7
  • Make Disciples: He made twelve disciples whom he sent forth 2 by 2, who made 70 disciples. Yeshua then sent the second generation 2 by 2 to equip the third generation of disciples. Disciples are those replicators and disciple-multipliers. Luke 9:1,2; 10:1,2; John 15:8
  • Baptize: Through his disciples, Yeshua baptized more than John the Baptist did. The Great Commission ordains every believer to be a baptizer. John 4:1-2; 15:16
  • Teach obedience: Yeshua obeyed the Father unto death, and taught: “If you love me, you will obey my commands.” He gave us only one specific topic to teach, “Teach them to obey all my commands.” All his disciples earned their crosses and became martyrs. Philip. 2:8; John 14:15


The International year of the Great Commission is meant to be a time when Christians throughout the world set aside their differences and prioritize, “Seek ye first the kingdom of God …” by making a fresh commitment to honour, obey and fulfil the Great Commission of our Lord in their area of influence. They take up the challenge to pray, proclaim and possess their “promised land,” transforming the demon-driven world into kingdom of God, where kingdom values of love, peace, justice and righteousness prevail, even as there may be giants in the land. Matt. 6:33; Num. 13:27-33

We know God’s End Vision. Jesus heartbeat is to see all sinners saved, that is why he incarnated. He would like to see all nations, tongues, tribes, dressed in white clothes, holding palm branches in their hands, worshipping him and the kings of the earth bringing their glory and honour in a celestial parade before His Throne (Rev. 7:9-10; 21:24). We need to go out, as on-site-shepherds, pastoring all the lost people in our own oikos: family, friends, neighbours, work colleagues, school-mates, community and clients in the market place, and redeem them, thus making them worthy to participate in the grand parade. We must look upon them as a swimming coach looks on a drowning person. We do not need permission from a drowning person to save him. We must not only pray for them but must go to the next level and rescue them, then upgrade them into disciple-makers, baptizers and equippers. For this, they need to be equipped with disciple-making tools on their tool belts, by skilled coaches who have practical skills on how to disciple Hindus, Muslims, Buddhists, Atheists and others. It is not enough to be a follower of Yeshua; everyone must graduate, not necessarily as preachers, but as on-site-minister, by ministering to hurting folk’s felt needs, lest someone else bear their burden and rob your inheritance and your crown. Luke 19:10; Matthew 4:19; Ephesians 4:11-13

Our objective is to make this initiative a global movement, not just an event. Individuals, families, women, youth, churches, missions and grant-makers adopt and take ownership of their God-given domains: neighbours, streets, cities, workplaces, communities, regions and nations (ethnos), initiating Jesus-planting movements that transform governments, politics, judiciary, media, education, health, sports, arts, music, agriculture, labour and business, until the churches themselves be transformed into congregations of on-site-shepherds. Like our Master, we need to have compassion for the sheep, lost for no fault of their own, but for lack of shepherds. We need to pursue this until the kingdoms of this world become the Kingdom of our Lord and his Christ and we shall reign with him forever and ever. Matthew 9:35-38; Revelation 11:15

Until there be no places left. Let us work together to make this message go viral through personal contacts, print, electronic and social media, websites, organized events and training seminars. All the needed talent and resources can be found seated on the pews. They only need to be mentored, mobilized and launched as champion Great Commissioners, to rescue the perishing, who sit in darkness and in the shadow of death. After all, we will give an account for them. The best way to have our sins forgiven and have our names written in the Book of the Lamb, is to go out as lambs among the wolves and catalyse the DNA of the Great Commission Movement, until the earth be filled with the knowledge of the glory of the Lord as the waters cover the sea and there be no place left where Christ has not been named. Matt. 4:16; Ezekiel 3:18; Daniel 12:1-3; Luke 10:20; James 5:20; Habakkuk 2:14; Rom. 15:23

  No one was born like him.
No one was given a name like his.
No one taught like him.
No one did miracles like him.
No one lived a blameless life like him.
No one fulfilled prophesies like him.
No one died like him.
No one was raised from the grave like him.
No one ascended to heaven like him.
No one is closer to Ahaya Asher Ahaya like him.
No one will return to judge like him.
No one loves you like him.
His name is Yeshiya Messiah.

 Shalom,


http://www.thechurchinyourhouse.blogspot.in/

International Year of the Great Commission (French)


L’année internationale de l’Ordre suprême

À partir du Jour de Pentecôte, dimanche le 15 mai 2016

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les et enseignez-leur à obéir à mes commandements. » Matthieu 28 : 19-20
« Vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre. »
Actes 1 : 8

Cet Ordre suprême est le dernier des ordres que le Messie Yeshua donna pour tous ses disciples. Ainsi, notre tâche à nous consiste en faire des disciples de toutes les 16 300 nations, dans leurs 6 500 langues, au travers des 2,5 millions de villages au monde. Quoique ce mandat soit dès lors au cœur de l’ordre du jour de l’église, notre tâche reste inachevée. Le Messie notre Roi ne pourra revenir établir ici sur terre son glorieux Royaume millénaire avant que cette tâche ne s’accomplisse.

Le Jour de Pentecôte fut le jour de naissance de l’ecclésie, le début de l’âge de l’église, le moment où l’Apôtre Pierre, par la puissance du Saint-Esprit, ouvrit son compte céleste à récompenses. Ce jour-là, 3 000 âmes se repentirent, furent baptisées et reçurent le don qui est le Saint-Esprit. Leur nombre se multiplia par des myriades, des dizaines de milliers de nouveaux croyants. Actes 2 : 41 ; 21 : 20

À cette époque, il était la norme que l’ecclésie croisse et se multiplie de manière explosive. Selon Actes 2 : 47, « Le Seigneur ajoutait chaque jour à leur nombre ceux qui étaient sauvés ». En Actes 4 : 4, 5 000 nouveaux croyant furent ajoutés ; en Actes 5 : 28, la Jérusalem fut saturée ; en Actes 6 : 1 et 7, les disciples se multiplièrent de manière exponentielle. Selon Actes 8 : 12, Philippe, un débarrasseur de tables, évangélisa la Samarie ; en Actes 9 : 31, les églises s’édifiaient et se multipliaient ; en Actes 16 : 15, des églises de qualité se multipliaient chaque jour ; en Actes 19 : 8-10, les habitants de l’Asie entendirent la parole du Seigneur. Selon Romains 15 : 19-20, depuis Jérusalem et en rayonnant jusqu’en Illyrie, l’évangile de Christ fut abondamment propagé, une distance d’environ 2 000 kilomètres. Selon Actes 13 : 1-3, Antioche en Syrie servit de terrain de décollage pour une mission mondiale menée par une ecclésie multinationale et multiculturelle, sous la direction de multiples dirigeants, y compris le Cypriote Barnabas, le Cyrénéen Lucius, le Palestinien Mannen, le Turque Paul, et le Noir Africain Simon Niger. En Romains 15 : 23, il ne restait plus rien à faire.

Des changements traumatisants mènent à une moisson dramatique

  1. Au lieu de se réunir dans le temple, ils s’assemblaient dans des milliers de foyers, accomplissant ainsi l’alliance faite avec Abraham, qu’il devienne une source de bénédiction pour toutes les familles (mishpacha) sur la terre. Gen. 12 : 3 ; Actes 20 : 20, 27
  2. Au lieu d’offrir des bêtes mortes, ils adoraient Dieu en lui offrant des âmes vivantes. Rom. 15 : 16
  3. Au lieu d’enseigner la Loi mosaïque sur dent pour dent, œil pour œil, et vie pour vie, ils enseignaient la dynamique royale sur l’amour pour Jésus, l’amour pour ses prochains, l’amour mutuel, et l’amour pour ses ennemis, en en faisant des disciples de Jésus. Luc 16 : 16 ; Jean 13 : 34-35 ; Matt. 5 : 44
  4. Au lieu de prêcher des sermons de derrière un pupitre (bima), ils examinaient ensemble les saintes écritures. Actes 17 : 11
  5. Au lieu de se séparer en ne mangeant que des aliments cochers, ils ont inclus des chercheurs non-Juifs et des non-croyants, en communiant (koinonia) par la fraction du pain dans leurs maisons où ils mangeaient ce que l’on mettait devant eux. Luc 10 : 5-8 ; Actes 11 : 1-3 ; Gal. 2 : 12 ; 3 : 27-29
  6. En plus de se repentir en se faisant baptiser dans l’eau, ils furent aussi baptisés dans le Saint-Esprit pour recevoir une puissance et pour supporter la persécution. Matt. 3 : 11, Actes 2 : 37-39
  7. Au lieu de se rendre trois fois par jour au temple pour prier, ils sont allés partout prier pour avoir courage d’annoncer la parole en opérant des signes et des prodiges. Actes 2 : 43 ; 4 : 28-30
  8. Au lieu de donner des dîmes destinées à l’entretien du temple, ils contribuaient librement au secours des pauvres et pour mobiliser les apôtres. Actes 2 : 44-45 ; 1Cor. 9 : 6-7
  9. Au lieu de garder des brebis stériles dans un enclos qui ne se reproduit pas, ils se mirent à chercher et à sauver les brebis égarées qui se trouvaient en dehors de l’enclos. Luc 15 : 7, 10 ; 19 : 10 ; Jean 10 : 16
  10. Au lieu de garder le Sabbat et de faire des sacrifices, ils faisaient des disciples, en plantant des églises, jouant leur rôle de sacerdoce royal et d’ambassadeur du Royaume. 2 Cor. 5 : 20 ; Héb. 2 : 9 ; Actes 6 : 7 ; 16 : 5

Sans surprise, le Seigneur ajoutait chaque jour à leur nombre. Tiens !

(Le mot grec séculaire ecclésie traduit par « église » était utilisé pour dénommer une assemblée légitime. Jésus donna à son ecclésie les dons quintuples de apôtres, de prophètes, d’évangélistes, de bergers et d’enseignants, pour rendre un culte à Dieu en faisant et en multipliant des disciples, en vue de récolter la moisson, changeant le profile royale de la ville et de la nation. Actes 19 : 38-41 ; Éphésiens 4 : 11-12)

Alors, quel est le blocage qui nous empêche d’atteindre la ligne d’arrivée ? Nous avons investigué et trouvé le coupable. C’est nous l’église ! Durant des siècles, nous nous sommes si foncés dans nos possessions, pupitres, programmes, politiques et budgets, que nous avons perdu et le mandat, et la motivation et le mouvement. Nos instituts bibliques ont qualifié des « gardiens d’aquarium » qui n’ont aucune vision pour atteindre les égarés. Nos églises ne sont plus des « maisons de prière pour toutes les nations » (Marc 11 : 17). Au lieu d’équiper les saint pour changer le profil de la ville et de la nation, nos bergers s’occupent de moutons qui ne se reproduisent pas (Jean 10 : 16). Et nos missionnaires plantent des stations de missionnaire qui ne se bougent pas, tandis que l’Apôtre Paul soulevait des responsables locaux, plantait des mouvements faisant des disciples, et s’en est parti. Même nos réunions de prière et nos groupes d’étude biblique faillent de se métamorphoser en pêcheurs d’homme (Matt. 4 : 19).

C’est pourquoi Yahvé fait quelque-chose de nouveau. Les émissions quotidiennes d’actualités noires rapportent comment toutes les nations s’enfoncent toujours dans les bouleversements économique, politique et religieux. Cependant, ce que l’on ne rapporte pas, c’est le fait que dans toutes les nations, langues et tribus, de nouveaux croyants courent vers le Royaume du Messie, en nombres sans précédent. Alors, devine qui est-ce qui réalise tous cela ! Il est intéressant de noter qu’il ne s’agit guère de superstars d’évangéliste mais de humbles croyants de première génération. Ces gens ordinaires abordent leurs voisins, amis, et collègues, ainsi que des personnes dans le besoin, pour démolir l’ancien et le nouveau paganisme, par la faction du pain, partageant le conseil entier de Dieu, dans les maisons. Ce qui leur rend si efficaces et productifs, c’est leur passion et leur simple style de vie qui se conforme à leur message. Ils ne font pas cela parce que ce serait un programme d’église, car leur but n’est pas de faire grandir leur église, mais de faire avancer le Royaume de Dieu dans leur cercle d’influence. Ils se centrent sur Christ et visent les chercheurs, par des moyens relationnel, holistique et transformationnel. Ainsi, encore une fois, tout comme dans le premier siècle, Yahvé soulève de nouveaux mouvements d’ecclésie dans les maisons. Matt. 11 : 12 ; Actes 20 : 20

Le refoulement prend de l’allure. Suivant le Jour de Pentecôte, le temple commença à se diminuer et les ecclésies organiques à maison commencèrent à s’épanouir. De nous jours, le plus grand déplacement de l’église historique se poursuit. Il s’agit du retour de l’église institutionnelle dans les ecclésies de maison, comme à son origine. Dieu enlève le Royaume aux élites religieux et la rend à de viles moins-que-rien faibles qui en portent les fruits (Matt. 21 : 43 ; 1 Cor. 1 : 27). Tant que l’Occident s’éloigne de la Bible en devant hostile envers le christianisme, il se fait le plus grand terrain de missionnaire. Les missionnaires qui labourent ce terrain, en y apportant le réveil dont il a besoin, viennent d’Afrique noire infestée de sorcellerie et de vaudou, ainsi que de la terre du dragon en Chine ; ce sont d’anciens idolâtres de l’Inde, des bouddhistes transformés venus de Corée, et des musulmans apostâtes qui paissent non seulement des églises ethniques mais aussi des églises des blancs. Il est à noter que la plupart des implanteurs d’église efficaces dans l’Ouest ont appris leur métier dans les pays de la Fenêtre 10/40, ce qui leur a catalysés pour faire des œuvres dans leurs pays d’origine. Selon les chercheurs Barna, le seul USA abrite plus de 100 000 églises de maison. Toutefois, ce n’est qu’un ruisselet qui deviendra probablement bientôt un fleuve immense.

Nous avons un mandate. Yeshua lui-même fut chargé de deux devoirs. D’abord, il devait se donner en sacrifice, non seulement pour payer notre rédemption, mais aussi pour faire de nous des sacrificateurs royaux qui régnerons sur la terre (Apo. 5 : 9-10). Deuxièmement, comme il l’a annoncé : « je construirai mon église, et les portes du séjour des morts ne l’emporteront pas sur elle… Ce que tu lieras sur la terre aura été lié au ciel et ce que tu délieras sur la terre aura été délié au ciel… Je vous ai donné le pouvoir … sur toute la puissance de l’ennemi, pour … chercher et sauver ce qui était perdu » (Matt. 16 : 18, 19 ; Luke 10 : 19 ; 19 : 10). Cependant, Yeshua n’a construit aucun bâtiment d’église ; il a plutôt construit son ecclésie à travers ses douze apôtres qui sont allés démolir les portes de l’enfer, les puissances religieuses, sociales et culturelles, renversant le monde. Toutefois, quoique bien des nations aient été évangélisées, baptisées, églisées et sermonisées, jusqu’à nos jours, aucune d’entre elles n’a été faite des disciples semblables à ceux de Jésus ou de Paul. Cependant, l’ordre clair de Jésus subsiste : apporter l’évangile entier aux monde entier. Donc le mandat de l’église entière reste le même : apporter l’évangile entier aux monde entier, jusqu’à ce que le tout dernier fripon soit cherché, trouvé, sauvé et fait un faiseur de disciple. Comme Jésus l’a expliqué à une Samaritaine, la meilleure façon d’adorer le Père en vérité et en esprit est d’amener des autres à lui, qu’il puisse leur donner un cœur nouveau et un esprit nouveau. Jean 4 : 23, 24 ; Actes 17 : 6 ; Ézéchiel 36 : 26



Yeshua a fait plus que nous commander d’accomplir son Ordre Suprême, il a aussi démontré pour nous comment ce faire.

Allez : Yeshua se mit en route chaque jour pour démontrer le Royaume en cherchant et en sauvant ce qui fut perdu. Ceci comprit Zachée, un percepteur d’impôt méprisable, un démonique près de Decapolis (les dix villes) lesquelles il transforma en « personnes de paix, » les envoyant changer le profil royal de leurs villes. Marc 1 : 38 ; 6-7

En faire des disciples : Il fit douze disciples qu’il envoya deux par deux, faire une septantaine de disciples, lesquels Yeshua envoya en faire une troisième génération de disciples. Les disciples sont ceux qui se reproduisent ; ce sont des multiplieurs de disciple. Luc 9 : 1, 2 ; 10 : 1, 2 ; John 15 : 8

● Les baptisant : À travers ses disciples, Yeshua baptisa plus de disciple que Jean-Baptiste. Par son Ordre suprême, Jésus a commandé à tout croyant de devenir un Baptiseur. Jean 4 : 1-2 ; 15 : 16

● Les enseignant à obéir : Yeshua obéit au Père jusqu’à la mort, ayant enseigné aux autres : « Si vous m’aimez, respectez mes commandements. » Tous ses disciples ont repris leur croix pour devenir des martyrs. Phil. 2 : 8 ; Jean 14 : 15

L’année internationale de l’Ordre suprême se veut un moment où les chrétiens du monde entier écartent leurs différends pour faire une priorité de « chercher d’abord le Royaume de Dieu, » en s’engageant à nouveau à valoriser, à obéir et à accomplir l’Ordre suprême de notre Seigneur dans leur aère d’influence. Ils relèvent le défi de prier, de proclamer et de prendre possession de leur « terre promise, » en transformant ce monde infesté de démons en Royaume de Dieu où prévalent l’amour, la paix, la justice et le bien, en dépit des géants qui habitent la terre. Matt. 6 : 33 ; Nom. 13 : 27-33

Nous savons quelle est la vision de Dieu pour la fin. Le cœur de Jésus bat pour que tous les pécheurs soient sauvés. C’est pourquoi il est venu en tant qu’être humain. Il aimerait voir des gens de toutes les nations, langues et tribus vêtus en blanc, tenant dans leurs mains des branches de palmier, l’adorer, et voir tous les rois de la terre apporter leur gloire et honneur devant son trône en parade festive (Apo. 7 : 9-10 ; 21 : 24). Quant à nous, nous devons agir en bergers sur place qui paissent les membres perdus de nos familles, amis, voisins, collègues de travail, compagnes de classe, communautés et clients dans le marché, en vue de les racheter, qu’eux aussi ils deviennent dignes de participer dans la grande parade. Nous devons regarder les autres de la manière dont un maître-nageur regarde des personnes qui se noient. Ayant prié pour eux, nous passons sur un plan supérieur pour les sauver, puis les mettre à niveau de faire des disciples, en les baptisant et en les équipant. Pour que cela se réalise, ils auront besoin d’outils de discipulat dans leur ceinture porte-outils que leur fournissent des entraîneurs habilles qui savent faire. Il ne suffit pas de suivre Yeshua, tous doivent aussi gagner leur diplôme, non pas forcément en tant que prêcheur, mais en ministre sur place, selon les besoins de chacun, afin que personne d’autre ne porte leur fardeau, enlevant à eux leur terre promise et leur couronne. Luc 19 : 10 ; Matthieu 4 : 19 ; Éphésiens 4 : 11-13




Notre objectif est que cette initiative devienne un mouvement global et non un simple événement. Que les individus, familles, femmes, jeunes, églises, missions, et bailleurs de fonds adoptent et prennent possession du domaine que Dieu leur donne : leurs voisinages, rues, villes, lieux de travail, communautés, régions et nations (groupes ethniques), en initiant des mouvements d’implantation de Jésus qui transforment gouvernements, politiques, judiciaires, médias, éducation, santé, sport, art, musique, agriculture, travail et affaires, jusqu’à ce que les églises se transforment en congrégations de bergers sur place. Tout comme notre Maître, nous devons faire preuve de compassion pour les brebis qui s’égarent, non parce qu’elles le veulent, mais par pénurie de berger. Nous devons y travailler jusqu’à ce que les royaumes de ce monde deviennent le Royaume to notre Seigneur et de son Christ, avec qui nous régnerons à perpétuité. Matthieu 9 : 35-38 ; Apocalypse 11 : 15

Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place. Travaillons ensemble pour que ce message aille loin en faisant le buzz, à travers nos contacts personnels, les médias sociaux, sites de la toile, événements et séminaires organisés. Tout le talent réquisit se trouve assis sur les bancs d’église. Tout ce qu’il faut c’est que l’on guide les fidèles, les mobilise et les lancer en tant que champions de l’Ordre suprême, de sorte qu’ils aillent sauver les perdus qui s’assoient dans les ténèbres à l’ombre de la mort. Après tout, nous devrons en rendre compte. La meilleure façon de faire pardonner nos péchés et de faire écrire nos noms dans le Livre de vie de l’Agneau, c’est de sortir comme des agneaux parmi les loups, catalyser l’ADN du mouvement de l’Ordre suprême, jusqu’à ce que la terre se remplisse de la connaissance du Seigneur, comme les eaux recouvrent la mer, et qu’il n’y ait aucun endroit où le Christ n’est pas nommé. Matthieu 4 : 16 ; Ézéchiel 3 : 18 ; Daniel 12 : 1-3 ; Luc 10 : 20 ; Jacques 5 : 20 ; Habakkuk 2 : 14 ; Romains 15 : 23



Personne d’autre n’est née qui ressemble à lui.

Aucun autre n’a un nom comme le sien.

Personne n’a enseigné comme lui.

Personne n’a opéré de miracles comme les siens.

Personne n’a mené une vie semblable à la sienne.

Aucun autre n’a accompli les prévisions faites à son sujet.

Personne n’est morte qui ressemble à lui.

Personne d’autre n’est ressuscité d’entre les morts.

Aucun autre n’est monté au ciel comme il l’a fait.

Personne n’est plus proche d’Allah que lui.

Personne d’autre ne reviendra en tant que Juge.

Personne ne t’aime comme il t’aime.

Il s’appelle Isa al-Masih



Shalom,
V